Nouvelles

[FRA] Todas las noticias relacionadas con diferentes actividades de FECOGA.

Jorge Hernandez, une oasis de cohérance alimentaire

Jorge Hernandez, une oasis de cohérance alimentaire

Notre ami Jorge Hernandez Esteruela de Saragosse nous as  quittés  il y a peu, juste quand commençait «  le temps des cerises .... »

Ces cerises d’Aniñon, de Bolea, et même d’itsasu en Iparralde…. Ces cerises de montagne qu’il aimait  et qui étaient avec bien d’autres produits rares de nos hautes terres et même d’au-delà,  un symbole de son engagement militant  pour que soient mieux reconnus le goût lié à la qualité nutritionnelle des aliments, la préservation de biodiversité  et la spécificité des terroirs.

Avec Slow Food dont il fut un infatigable animateur dans toutes les provinces d’Aragon et plus largement en Espagne, sans toujours une juste reconnaissance, puis avec Mensa Civica qu’il avait initiée et qu’il portait sans relâche. Il bataillait  avec conviction avec toutes les instances, pour que s’améliore la restauration collective et tout le contexte alimentaire dont il a toujours eu une expertise très pertinente. Car sa culture dans ce domaine était grande et précieuse, avec en plus cette hauteur de vue qui nous permettait d’entrevoir un avenir meilleur.

Il avait fait un choix citoyen, celui d’un autre modèle d’agriculture et de société, plus sobre, en marge de la grande distribution et d’autres lobbies financiers. Il défendait une agriculture plus respectueuse de l’environnement, du paysan, et du consommateur avec les circuits courts. Le choix d’un système qui préserve la biodiversité, avec des cultures moins uniformes, laissant une place à l’élevage en petits cheptels renouant avec le meilleur de la tradition  tout en innovant. Et au bout: un renouveau du lien social y compris dans les zones de forte déprise rurale comme en montagne, la création de nouveaux emplois,  ou l’arrivée de nouvelles forces venues de la ville, un meilleur revenu pour l’agriculteur et la confiance du consommateur.

Sa grande culture lui permettait aussi de se situer toujours dans la continuité historique et la tradition des lieux dont il faisait un véritable ciment à la fois  de l’identité et de la modernité. Le Pays Basque dont il était proche,  à ce titre, inspirait souvent sa réflexion. Il était aussi très attaché aux Confréries. Il a notamment collaboré avec la Confrérie Basque de Gastronomie pour l'organisation des Séminaires de Culture "Germán Arrien" parmi d´autres coopérations, et avec le Congrès des Bergers organisé par la Confrérie du Fromage Idiazabal d'Ordizia. 

La présence des Confréries et leur dynamique sur les deux versants des Pyrénées étaient pour lui comme un symbole de son combat. Car il voyait plus loin, par-delà les anciennes frontières. Des Picos de Europa et de leurs confins galiciens, jusqu’aux Carpates, dans la continuité des Pyrénées et des Alpes, il rêvait d’unité pour cette chaîne d’Europe, enfin reconnue et valorisée par la marque « Montagne ». Une montagne  précieuse, qui un peu excentrée des grandes voies de communication et de certains flux financiers, avait su conserver ce petit supplément d’âme et d’authenticité qui  peuvent accompagner la modernité de demain.

Cher Jorge, il a été bien court, le temps des cerises ….

Gilbert Dalla Rosa (Slow Food Béarn) et Juan Manuel Garmendia  (Presidente de FECOGA).

 

 

 

 

Contributeurs
Gobierno Vasco MRW Hotel de Londres Vichy Catalán Hazi Autocares Díez