Hemeroteca

Rassemblement gastronomique, des articles propres et de la presse.

Deux cultures gastronomiques se rencontrent

Auteur : Henri Portes
13.11.2013
Deux cultures gastronomiques se rencontrentLe chef Bernard Daubin est devenu l’ambassadeur de la gastronomie gersoise auprès du maître Luiz Irizar. (Photo H. p.)

Artículo de Henri Portes, publicado en el Sud Ouest del 12 de noviembre de 2013

Nuestra excursión a Armagnac reflejada en el Sud Ouest

                                                                    Publié par Juan Manuel Garmendia

********************************************************************

Récemment, le grand chef cuisinier basque Luiz Irizar et une quinzaine de membres de la Société gastronomique basque de Saint-Sébastien étaient en visite dans le Gers. Ils ont d'abord visité la Ferme aux cerfs et aux sangliers au Hougas avant de se rendre à Condom pour déposer leurs valises à l'hôtel Continal.

À 20 h 30, la délégation est arrivée à Montréal au restaurant Chez Simone, tenu par Bernard Daubin.

Après avoir offert à son hôte un coffret du fameux txakoli, le responsable France de la Société gastronomique, Rafael Indo a présenté le grand maître de la cuisine basque, Luis Irizar. Ce défenseur de la gastronomie est à l'origine de la renommée mondiale de la cuisine basque. Dans son école, est passée la majorité des chefs basques d'aujourd'hui, tous étoilés Michelin.

« Je ne stresse plus »

Dans la délégation présente, tous savent très bien cuisiner, d'où la question de Rafael Indo à Bernard Daubin : « Vous ne stressez pas ? »

Le cuisinier montréalais bien dans sa tête et dans sa cuisine a simplement répondu : « Il y a longtemps que je ne stresse plus. »

Rafael Indo a précisé le but de cette visite : « Suite à son excellente réputation, nous sommes venus découvrir la richesse gastronomique gersoise. On ne pouvait venir dans le Gers sans s'arrêter au restaurant Chez Simone dont on dit beaucoup de bien. Nous sommes là pour un échange culturel gastronomique et déguster les fameux plats concoctés par Bernard Daubin. » Avant le repas, le chef gersois a accueilli le chef basque dans sa cuisine. Ce dernier l'a félicité.

Rafael Indo a rapidement détaillé la vie de la Société gastronomique, qui compte 300 membres, et, grâce à son excellente réputation, possède une longue liste d'attente de personnes qui voudraient appartenir à cette réputée Sociedad cofradia vasca de gastronomia. Cette dernière organise une fois par mois un repas à thème. L'un des prochains sera consacré à la gastronomie d'Aquitaine.

Les Pennons de Lyon

La confrérie parraine aussi d'autres confréries comme les Pennons de Lyon. Ses gastronomes exceptionnels ont fortement savouré et apprécié les succulents plats gascons concoctés par le maître Bernard Daubin. La journée de vendredi a conduit la délégation au domaine de Pellehaut où elle a visité les chais et dégusté les produits du terroir. Puis elle s'est rendue à Fourcès pour découvrir le patrimoine de cette bastide gasconne et a terminé sa visite du Gers à Larressingle.

 

 

Contributeurs
Gobierno Vasco MRW Hotel de Londres Vichy Catalán Hazi Autocares Díez